Skip to content Skip to footer

L’incontinence : causes, problématiques et solutions

L’incontinence est un problème qui touche davantage les personnes âgées. Les plus jeunes ne sont toutefois pas épargnées. Elle représente une perte de contrôle partielle ou totale des fonctions d’élimination de l’organisme. Qu’est-ce qui provoque cette défaillance ? Qu’est-ce que cela implique au quotidien ? Comment soigner ce mal ? Toutes les réponses dans ce guide.

Qu’est-ce que l’incontinence ?

L’incontinence est l’incapacité à contrôler les fonctions physiologiques d’élimination, telles que :

  • la miction (urination) ;
  • ou la défécation (évacuation des selles).

Elle peut être due à diverses causes, notamment des problèmes musculaires, nerveux ou liés à des maladies. L’incontinence, urinaire en particulier se retrouve sous plusieurs formes.

Il existe l’incontinence urinaire d’effort qui se distingue par une fuite non volontaire des urines. Cette dernière n’est en général pas précédée d’un besoin d’uriner.

Ce type survient pendant que vous fournissez un effort qui augmente votre pression abdominale. Il peut s’agir d’un saut, d’une marche, d’un soulèvement de charges, d’un changement de position, etc.

Cela arrive aussi pendant un rire, une toux ou un éternuement. 40 % des cas d’incontinence urinaire sont de ce type.

La seconde forme d’incontinence constitue 10 % des cas. Elle se manifeste par une fuite involontaire de l’urine. Mais cette fois, elle se passe après une envie pressante et incontrôlable d’uriner. Elle survient pendant que vous ne faites aucun effort (la nuit ou au repos). Il s’agit de l’incontinence par hyperactivité de la vessie.

Le dernier type est la forme mixte. Cette incontinence combine les deux précédentes. Elle se retrouve dans 50 % des cas.

Ne confondez surtout pas l’incontinence à une miction par regorgement. Cette dernière arrive quand la vessie se vide au goutte-à-goutte parce qu’elle est trop pleine.

Cette incapacité à contrôler ses fonctions d’élimination concerne principalement les séniors et peut nécessiter une protection homme. Toutefois, elle peut aussi toucher une population plus jeune.

Quelles sont les causes de l’incontinence ?

L’incontinence peut être due à une faiblesse musculaire. Un affaiblissement des muscles du plancher pelvien peut entraîner une perte de contrôle sur les fonctions d’élimination.

Des problèmes nerveux peuvent aussi en être la cause. Des lésions nerveuses, telles que celles résultant de blessures ou de maladies comme le diabète, peuvent perturber les signaux de contrôle de la vessie.

Les changements hormonaux en particulier chez les femmes pendant la ménopause contribuent aussi à l’incontinence. Chez les hommes, des troubles de la prostate peuvent entraîner une telle défaillance physiologique.

Des maladies telles que la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques ou les lésions de la moelle épinière affectent le contrôle de la vessie. Le vieillissement contribue aussi à la perte de tonicité musculaire et à d’autres changements physiologiques qui favorisent l’incontinence.

Quelles sont les problématiques liées à l’incontinence ?

Les problématiques liées à l’incontinence sont physiques, émotionnelles et sociales. Sur le plan physique, elle peut entraîner des irritations cutanées, des infections urinaires et d’autres complications.

Au niveau émotionnel, les personnes peuvent ressentir de la honte, de la gêne. Elles subissent une altération de leur qualité de vie.

Sur le plan social, l’incontinence entraîne :

  • un isolement social ;
  • des difficultés dans les relations interpersonnelles.

Quelles solutions pour aider les personnes incontinentes au quotidien ?

Il existe plusieurs méthodes pour réduire les effets de l’incontinence sur le quotidien des personnes affectées. Ces dernières peuvent faire des exercices pour renforcer les muscles du plancher pelvien. Cela peut améliorer le contrôle de la vessie.

Le changement de mode de vie est aussi un bon moyen pour réduire l’incontinence. Cela implique d’avoir une meilleure alimentation et d’éviter les irritants urinaires. Il est nécessaire de maintenir un poids santé et de rester constamment hydraté.

Il est aussi possible de faire recours aux dispositifs d’aide. Il s’agit en l’occurrence de protections absorbantes, comme les couches pour adultes.

Vous pouvez aussi apprendre des techniques de gestion pour minimiser les accidents. Elles consistent surtout à la planification de pauses pour aller aux toilettes.

La thérapie cognitivo comportementale représente aussi un bon moyen de limiter les effets de cette perte de contrôle. Elle constitue un tremplin pour aider à changer les comportements liés à l’incontinence.

Il existe également des traitements médicaux pour certains types d’incontinence. Dans certains cas, une intervention chirurgicale est recommandée. Elle aide à corriger les problèmes anatomiques contribuant à l’incontinence.

Quelle que soit la solution que vous aurez choisie, vous aurez besoin d’un grand soutien émotionnel pour vaincre ce problème. En dehors de vos proches, faites recours aux professionnels de la santé mentale. Il existe même des groupes de soutien qui peuvent vous être très utile.

Leave a comment

Technologies Biomédicales © 2024. Tous droits réservés. | Mentions légales | Contact