Skip to content Skip to footer

Qu’est-ce qu’un curamètre et à quoi sert-il ?

Le curamètre constitue un outil qui permet d’effectuer le monitorage de la curarisation neuromusculaire. Il s’utilise suivant différents principes. En effet, le principe d’usage du curamètre varie selon l’objectif. Il existe plusieurs types de curamètres parmi lesquels vous pouvez distinguer le Tofscan. Ce dernier représente l’instrument de curarisation le plus sollicité dans le milieu médical. 

Il présente un mode de fonctionnement assez commode et des caractéristiques spécifiques qui font de lui un outil idéal. L’instrument de curarisation Tofscan s’utilise suivant différents modes pour l’obtention des résultats attendus.

Présentation du curamètre Tofscan

qu'est-ce qu'un curamètre

L’instrument de curarisation Tofscan se définit comme un stimulateur de nerf (curamètre) qui sert à monitorer la curarisation d’un individu en situation :

  • d’opération ;
  • de réveil ;
  • de réanimation, etc.

La curarisation représente une opération consistant à soumettre des patients à des effets d’anesthésiants dans l’objectif de garantir une augmentation de leur tonicité neuromusculaire. L’anesthésiant le plus souvent utilisé en cas de curarisation est le curare.

Le monitorage désigne une surveillance médicale continue ou par intervalle régulier et rapproché. Il se fait par pondération de paramètres précis ou par transcription de différents évènements observés.

En ce qui concerne la curarisation, le monitorage se réalise par la mesure de l’accélération de la mobilité musculaire. Il peut aussi s’effectuer par observation des contractions successives des muscles provoquées par des stimuli électriques.

L’instrument de curarisation Tofscan possède un accéléromètre servant de capteur d’accélération tridimensionnel. Ce capteur permet d’effectuer la détection et la quantification des mouvements de contraction des muscles spécifiques du patient.

Le capteur se place généralement sur le pouce de l’individu en contact avec le muscle adducteur. L’accéléromètre de l’instrument de curarisation Tofscan se trouve intégré directement dans sa pince. Ceci afin de permettre l’obtention d’une position idéale et reproductible du capteur.

La conception du Tofscan (curatmètre compact) s’est faite dans le but de servir des utilisateurs professionnels de la santé et autres formés à l’outil. Comme professionnels de santé qui peuvent utiliser cet outil, vous pouvez distinguer :

  • les médecins anesthésistes réanimateurs ;
  • les médecins ou infirmiers anesthésistes diplômés d’État, etc.

L’utilisation du mécanisme de Tofscane ainsi que tous les paramètres associés se trouve réservée à des patients strictement majeurs et pédiatriques dans les structures. Ce système conçu s’utilise de plus en plus dans plusieurs hôpitaux et établissements de santé pour la surveillance de la curarisation d’un individu.

Le rapport des mesures obtenu avec le Tofscan après évaluation des réponses musculaires de l’individu peut servir pour la supervision des effets des anesthésiants. Ces anesthésiants se trouvent nommés agents curarisants (curares).

Les résultats générés par l’instrument de curarisation Tofscan doivent toujours être interprétés selon les jugements cliniques. Ils doivent aussi être confrontés à d’autres signes cliniques considérés afin d’effectuer une interprétation efficiente.

L’interprétation des résultats obtenus doit normalement se faire avec prudence surtout au niveau des patients souffrants de :

  • troubles de l’activité nerveuse ;
  • troubles neurologiques ;
  • myasthénie ;
  • trouble de l’activité neuromusculaire ;
  • paralysie de Bell, etc.

L’instrument de curarisation Tofscane, fabriqué précisément par la structure IDMED, respecte les instructions européennes concernant les dispositifs du domaine médical. Il est aussi conforme aux différents règlements exigés dans la région de distribution. Retrouvez ci-après une image de l’instrument de curarisation Tofscane.

La technologie 3D-AMG de l’instrument de curarisation Tofscane s’acquiert à un prix annuel de 17 000 euros. Cette technologie garantit l’obtention d’un rapport de mesures crédible et précis. Elle libère l’utilisateur de toute démarche de calibration.

Lors de l’installation, un manuel de guide est remis aux personnels de la structure hospitalière. Il est conseillé de bien prendre connaissance des instructions inscrites dans le manuel pour garantir une bonne sécurité du patient.

La batterie de cet instrument de curarisation permet son utilisation dans une salle de bloc opératoire pendant une durée considérable. Au cours des opérations, le Tofscane se retrouve bien câblé et relié au patient pour l’obtention de rapport de résultats satisfaisants.

Pour obtenir un détail des renseignements concernant l’instrument de curarisation Tofscane, vous pouvez visiter la plateforme de la société créatrice www.idmed.fr. Vous pouvez aussi envoyer un courrier à l’adresse IDMED Hotel Technoptic 2 rue M.Donadille 13013 Marseille FRANCE.

Fonctionnement de l’instrument de curarisation Tofscane

La fonction de l’instrument de curarisation Tofscane se résume dans la réalisation de cinq modes d’excitations (stimulations) électriques différents. Cet instrument de curarisation offre aux utilisateurs la possibilité de configurer ou de programmer certains modes de stimulations.

Très souvent, après connexion des électrodes, le démarrage des stimulations électriques, quel que soit le mode choisi se fait en deux étapes :

  • un appui bref sur un bouton nommé molette pour sélectionner le mode ;
  • un appui long sur le même bouton pour démarrer les stimulations électriques.

À chaque fois qu’une stimulation électrique se trouve déclenchée, vous entendez un bip émis par le Tofscan. Il importe de respecter un intervalle de temps régulier entre deux excitations électriques consécutives.

Ceci afin d’obtenir un rapport de mesures correctes. Vous pouvez constater que le Tofscane enregistre et affiche sur l’écran le temps mort écoulé entre les deux dernières stimulations. 

Lorsque ce temps de pause se trouve inférieur à celui recommandé, l’instrument de curarisation le signale à l’utilisateur. Ceci en affichant automatiquement le temps à respecter. Le temps de pause imposé par le Tofscane en cas de stimulations en mode TOF se trouve fixé à 12 secondes.

En ce qui concerne les autres modes, les mesures s’effectuent de façon automatique. Dans ce cas, vous pouvez assister à un non-affichage des mesures qui se trouvent remplacées par des symboles incompréhensibles.

Ceci surtout quand l’utilisateur exploite simultanément un bistouri électrique. En effet, le rapport des mesures prises par le Tofscane peut être parasité à cause de l’utilisation du bistouri. Pendant les périodes de parasitage, l’icône d’impédances des électrodes vire au rouge.

Le Tofsane présente une description détaillée à la fin des différents tests (stimulations). Notez que les temps morts exigés entre deux excitations électriques consécutives se trouvent renseignés dans la description.

Descriptions des modes de stimulations électriques du Tofscane

Comme mentionné en haut, l’instrument de curarisation Tofscane propose cinq types de stimulations électriques. Il s’agit des modes TOF, TET, DBS, PTC et ST.

Mode TOF

Le mode TOF dispose de quatre sous menus (options) : 

  • le sous menu TOF ;
  • le sous menu TOF AUTO ;
  • le sous menu DELAIS TOF ;
  • le sous menu Référence ;

Il favorise la réalisation de deux types de stimulations : direct et automatique. Les stimulations directes s’effectuent par appui du bouton molette par l’utilisateur. Les stimulations automatiques se font à une fréquence répétitive que programme l’utilisateur.

Mode DBS

Le mode Double Burst Stimulation (DBS) de Tofscane permet la détection d’une probable curarisation résiduelle. Les excitations électriques en ce mode se composent de deux séries de stimulations présentant une fréquence de 50 Hertz.

L’intervalle régulier de temps mort entre ces stimulations est de 750 ms. Les séries d’impulsions avec le mode DBS peuvent varier entre deux et trois suivants une durée de 200 µs.

Il importe de noter qu’en mode DBS, l’utilisateur exécute une appréciation visuelle. Ceci parce que la réponse du patient ne se trouve pas mesurée par les capteurs de l’instrument de curarisation Tofscan.

Mode TET

Les stimulations TETANOS (du mode TET) permettent d’exciter un individu pendant une durée entre 5 s et 50 Hz. L’instrument de curarisation Tofscane n’affiche pas les résultats des tests en mode TET. Ainsi, l’utilisateur effectue une appréciation de façon visuelle.

Mode PTC

Le mode Post Tetanic Count (PCT) s’utilise principalement pour les blocs moteurs profonds. Il se trouve aussi sollicité en absence de réactions suite à une stimulation TOF. Les stimulations PTC se composent de deux types d’excitations :

  • les stimulations TETANOS ;
  • les stimulations SINGLE TWITCH.

Vous pouvez observer généralement une succession de ces deux types de stimulation en mode PCT. En effet, avec ce mode, une excitation TETANOS durant entre 5 s à 50 Hertz se suit très souvent de dix excitations SINGLE TWITCH. Ceci après une de 3 s.

Mode ST

Il s’agit ici du type de stimulation le plus simple. Avec le mode ST, une contraction des muscles unique est provoquée. Le rapport des mesures issu du test n’étant pas présenté par Tofscan, l’utilisateur apprécie visuellement le résultat.

Quelques conditions d’installation et d’utilisation de l’instrument de curarisation Tofscane

Avant toute utilisation, l’utilisateur doit connecter le câble électrode au curamètre Tofscane. Ce câble peut se présenter de deux façons : câble standard ou câble double fonction. Le câble standard dispose uniquement des pinces électros.

Dans le cas de l’utilisation d’un instrument de curarisation Tofscane avec un câble standard, l’écran affiche le symbole capteur non connecté. Quant au câble double fonction, il possède en plus des pinces électrodes un capteur.

Avec ce câble, l’écran affiche le symbole capteur qui se présente avec une couleur verte. L’instrument de curarisation Tofscane doit être exclusivement branché à des électrodes de surface à connexion.

Ces électrodes doivent nécessairement permettre la réalisation de stimulations électriques chez les patients. L’utilisateur doit veiller à la compatibilité des électrodes avec les valeurs de stimulations électriques généralement utilisées.

L’exécution du monitorage de la curarisation s’effectue souvent par la stimulation des nerfs tout en examinant la réponse des muscles visés. Lorsque le monitorage se réalise de façon continue, il est généralement conseillé de passer à la stimulation du nerf ulnaire.

Ceci favorise la mesure de l’accélération du muscle adducteur du pouce. Les électrodes sont connectées au nerf ulnaire au niveau du poignet à l’intérieur du bras.

Dans le cas d’électrodes simples, une distanciation entre deux et quatre centimètres doit être respectée. L’utilisateur doit prendre soin de bien connecter les électrodes afin d’effectuer la stimulation électrique du nerf et non du muscle.

Lorsque le câble du Tofscane combine un capteur d’accélération et des pinces électrodes, toute la combinaison doit être positionnée sur la même main. Notez que le capteur doit s’adapter le plus possible à la forme de la main de l’individu.

Il doit aussi être positionné de manière à être au contact de la dernière phalange du pouce. Pendant le monitorage de la curarisation, l’utilisateur du Tofscane doit veiller à ce que la pince du capteur ne change pas de position. Ceci afin d’obtenir des mesures bien précises.

Leave a comment

0/100

Technologies Biomédicales © 2024. Tous droits réservés. | Mentions légales | Contact