Skip to content Skip to footer

Quelles différences entre microblading et microshading ?

À l’ère de l’esthétique perfectionnée, de nombreuses techniques révolutionnaires sont utilisées pour redéfinir les sourcils. Le microblading et le microshading se démarquent parmi ces techniques et font partir des plus plébiscités pour ce type de maquillage. 

Cependant, même si le microblading et le microshading ont un objectif commun, chaque technique offre une approche unique. Une bonne connaissance de ce monde du maquillage semi-permanent des sourcils vous permet de comprendre leurs différences et avantages respectifs, afin de déterminer celle qui s’adapte le mieux pour vous. 

Qu’est-ce que le microblading ?

Le microblading à quelques particularités qui le distingue des autres techniques de maquillages.

Définition et processus

Le microblading est une technique de maquillage semi-permanent qui vise à redéfinir et à restructurer les sourcils. Réalisé à l’aide d’une lame fine composée de micro-aiguilles, le praticien crée des traits précis qui imitent les poils naturels. Cette procédure détaillée permet d’obtenir des sourcils plus denses et mieux définis.

Résultats et aspect final

Après une séance de microblading, vos sourcils doivent présenter une apparence naturelle et bien définie. Un microblading réussi vous offre ces trois avantages : 

  • aspect naturel, 
  • résultats durables (jusqu’à deux ans avec des retouches), 
  • solution pour les sourcils clairsemés. 

Cependant, vous devez régulièrement retoucher le microblading pour converser son charme. Ce processus est parfois inconfortable et cette technique a un coût initial important.

Qu’est-ce que le Microshading ?

Cette technique originaire d’Asie offre également des particularités spécifiques qui peuvent s’adapter à certaines personnes. 

Définition et processus

Le microshading est une technique de maquillage semi-permanent qui se distingue par son approche plus douce. Plutôt que des traits distincts, le microshading utilise une méthode de hachurage doux pour créer une ombre délicate, similaire à un maquillage en poudre. Le processus consiste à appliquer des pigments de manière plus uniforme sur la zone des sourcils.

Résultats et aspect final

Quand une séance de microshading est bien réalisée, les sourcils présentent un aspect ombré et doux, semblable à un maquillage en poudre. Cela donne un aspect doux et naturel à vos sourcils avec un résultat qui peut durée jusqu’à deux ans avec des retouches. Le microshading convient à ceux qui recherchent une définition subtile.

Cependant, les retouches régulières que sa conservation implique et son effet qui peut s’estomper plus rapidement avec le temps sont ses deux inconvénients majeurs. 

Lire aussi : Sueur nocturne : quand s’inquiéter chez la femme 

Microblading vs microshading : principales différences

Les différences entre le microblading et le microshading se regroupe en deux grandes catégories. 

Techniques de réalisation

Le contraste dans les méthodes de mise en œuvre est le premier aspect à prendre en compte. Le microblading utilise des traits précis qui imitent les poils naturels, tandis que le microshading opte pour un hachurage doux qui crée une ombre plus uniforme. Cette différence impacte la perception visuelle et la sensation pendant le traitement.

La technique a également un impact sur la durée du traitement. À cause de la différence dans la méthode, le microshading peut souvent nécessiter un temps de traitement légèrement plus court que le microblading. Cependant, la durée précise peut varier en fonction de différents facteurs, y compris l’expérience du praticien.

Apparence finale des sourcils

Il existe de grandes différences visuelles entre le microblading et le microshading. Le microblading donne souvent une apparence plus définie qui est semblable à la densité naturelle de poils. Par contre, le microshading offre une apparence plus douce, similaire à un maquillage en poudre. Comprendre ces distinctions vous permet de choisir la méthode qui correspond le mieux à vos préférences esthétiques.

Les résultats à long terme font aussi partie des différences liées à l’apparence finale des sourcils. Bien que les deux techniques offrent des résultats semi-permanents, les différences dans la manière dont les pigments sont appliqués peuvent influencer la façon dont ils s’estompent au fil du temps. Les retouches régulières sont nécessaires pour maintenir la cohérence des résultats, indépendamment de la méthode choisie.

Critères de choix

À cause des différences principales qui existent entre le microblading et le microshading, ces deux techniques ne sont pas adaptées à tout le monde

Lire aussi : L’hygiène après un accouchement : vos meilleurs alliés 

Pour qui est destiné le microblading ?

Le microblading est recommandé pour ceux qui recherchent une définition nette et un aspect plus dense pour leurs sourcils, en particulier s’ils ont des sourcils clairsemés ou irréguliers.

Comprendre les attentes réalistes du microblading est essentiel, avec la nécessité de retouches régulières pour maintenir l’apparence fraîche. Vous devez aussi considérer la tolérance individuelle à la douleur

Pour qui est destiné le microshading ?

Le microshading convient à ceux qui préfèrent une apparence plus douce et ombrée. Il est notamment recommandé si vous voulez un effet de maquillage en poudre subtil. Si vous avez une tolérance réduite à la douleur, le microshading est également une bonne option pour vous.

Tout comme le microblading, le microshading nécessite des retouches régulières pour maintenir la cohérence de l’effet ombré. La compatibilité avec votre style de vie et vos préférences esthétiques doit être prise en compte lors du choix entre ces deux méthodes.

Coût et entretien

Le coût du microblading peut varier, généralement entre 250 euros et 300 euros avec la retouche du premier mois. Le microshading est souvent dans la fourchette de 250 euros à 600 euros ou plus. Ces estimations dépendent de votre région géographique, de la réputation du praticien, de la complexité de la procédure, de la technique et du matériel utilisé. Les praticiens expérimentés peuvent facturer des tarifs plus élevés en raison de leur expertise.

Les retouches fréquentes sont indispensables pour maintenir la fraîcheur des résultats. En général, les retouches pour le microblading et le microshading sont recommandées toutes les 6 à 12 semaines, mais cela peut varier en fonction de la rapidité à laquelle les pigments s’estompent.

Pour un entretien optimal, protégez vos sourcils du soleil, éviter l’utilisation de produits abrasifs, et suivez les conseils post-procédure. Une routine de soins appropriée peut prolonger la durée des résultats.

Le choix entre le microblading et le microshading repose sur des préférences individuelles. Si vous préférez des sourcils définis avec des traits qui imitent les poils naturels, le microblading peut être un bon choix. Cependant, pour une apparence plus douce, similaire à un maquillage en poudre, le microshading offre une alternative séduisante

Considérez les coûts, la durée des résultats, et l’entretien nécessaire avant de faire votre choix. Consultez un professionnel expérimenté pour des conseils personnalisés et une expérience esthétique exceptionnelle.
Lire aussi : Comment comparer les produits CBD entre eux

Leave a comment

Technologies Biomédicales © 2024. Tous droits réservés. | Mentions légales | Contact