Skip to content Skip to footer

La chirurgie mini-invasive, qu’est-ce que c’est ?

Avec les progrès de la technologie, la médecine a énormément progressé durant ces dernières années. De nombreuses techniques médicales et chirurgicales ont vu le jour. Au nombre de ces techniques figure la chirurgie mini-invasive. Cette chirurgie ne nécessite pas de grandes ouvertures sur le corps et présente une multitude d’avantages. Vous avez entendu parler de la chirurgie mini-invasive, mais vous ne savez pas exactement ce que c’est ? Quels sont ses avantages et dans quels cas est-elle requise ?

En quoi consiste la chirurgie mini-invasive ?

La chirurgie mini-invasive est un type de chirurgie qui consiste à réduire au maximum les incisions faites au niveau de la paroi abdominale, et ce, tout en pratiquant les mêmes actes chirurgicaux. Il convient de préciser que si la chirurgie mini-invasive a réussi à voir le jour, c’est notamment en raison des progrès de l’imagerie médicale et de la miniaturisation des caméras. En effet, selon le site spécialisé en médecine https://xpermd.org, la chirurgie mini-invasive repose principalement sur l’utilisation d’un endoscope qui est composé d’un tube optique doté d’un système d’éclairage. Durant l’acte chirurgical, l’endoscope est introduit par une toute petite incision ou à travers les voies naturelles. Le tube est de petit diamètre et laisse facilement passer le matériel vidéo et tous les instruments chirurgicaux miniaturisés nécessaires à l’intervention. Les chirurgiens peuvent par la suite suivre le déroulement de l’intervention grâce à une fibre optique qui est reliée à la caméra.

Quels sont ses avantages par rapport aux méthodes de chirurgie traditionnelles ?

La chirurgie mini-invasive rencontre aujourd’hui énormément de succès et cela est dû à ses nombreux avantages. Tout d’abord, avec la chirurgie traditionnelle, il faut nécessairement faire des incisions larges afin d’accéder aux tissus et aux organes. Ces incisions ont des conséquences assez importantes telles que des saignements opératoires abondants, des douleurs postopératoires, des risques infectieux non négligeables ou encore des cicatrices parfois très inesthétiques. En quelques mots, les traumatismes à la suite d’une chirurgie traditionnelle peuvent être très lourds. Or, ce n’est absolument pas le cas avec la chirurgie mini-invasive.

En effet, grâce aux petites incisions qui sont réalisées durant l’opération, les tissus et les organes sont beaucoup plus respectés. Ainsi, avec cette technique, on note en général une diminution des douleurs postopératoires, une durée d’hospitalisation assez réduite, une récupération rapide ou encore une diminution important de la taille des cicatrices. Ces avantages sont notamment très bénéfiques pour les enfants et les personnes âgées. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la chirurgie mini-invasive est très utilisée en pédiatrie.

chirurgie mini-invasive chirurgien

Quelles pathologies sont-elles soignées avec un traitement mini-invasif ?

La chirurgie mini-invasive n’est pas adaptée à toutes les situations. Elle ne peut être utilisée que dans certaines situations bien précises.

Les pathologies gynécologiques et digestives

Tout d’abord, il est possible d’avoir recours à la chirurgie mini-invasive pour soigner les pathologies gynécologiques et digestives. En gynécologie, la chirurgie mini-invasive a notamment été utilisée pour traiter la grossesse extra-utérine, l’endométriose ou pour enlever l’utérus ou les ovaires… Dans le domaine des pathologies digestives, elle a été utilisée pour l’ablation de la vésicule biliaire, l’appendicectomie, l’ablation d’une partie du côlon…

Les articulations et la colonne vertébrale

La chirurgie mini-invasive est aussi utilisée dans ce type de situation. Elle permet notamment de réparer les lésions ménisques, les hernies discales et lombaires, la rupture de la coiffe de l’épaule…

L’opération de l’obésité

La chirurgie mini-invasive est aussi utilisée dans la prise en charge médicale de l’obésité. Elle est notamment utilisée dans ce cas pour la « sleeve gastrectomy ».

Les pathologies cardiaques

De nombreuses pathologies cardiaques sont aussi traitées grâce à la méthode mini-invasive. C’est notamment le cas du myxome cardiaque ou de la communication interauriculaire. La chirurgie mini-invasive peut également être utilisée dans le traitement de nombreuses autres pathologies. Elle est, en effet, aussi utilisée en cancérologie et en chirurgie orthopédique.

Quels sont les risques associés à la chirurgie mini-invasive ?

Bien qu’efficace et très avantageuse, la chirurgie mini-invasive n’est pas sans risque. Tour d’abord, l’utilisation d’un écran pour guider le chirurgien implique nécessairement que ce dernier a une vision en deux dimensions. Ensuite, les instruments chirurgicaux utilisés pour la chirurgie mini-invasive sont spécifiques et leurs longues manches peuvent être parfois assez difficiles à manipuler. Des erreurs peuvent aussi se produire, en particulier avec les pathologies qui se soignent depuis peu grâce à la chirurgie mini-invasive. Il peut également y avoir des complications et de nombreux effets secondaires tels que des infections, des saignements ou encore des lésions aux organes. Il convient toutefois de préciser que ces problèmes sont extrêmement rares lorsque l’opération est pratiquée par un expert. L’idéal pour éviter et prévenir tout cela est donc d’avoir recours aux services d’un chirurgien expérimenté en la matière.

Leave a comment

Technologies Biomédicales © 2024. Tous droits réservés. | Mentions légales | Contact