Technologies-biomedicales.com
Contact logo13
Accueil Telechargements Compte Forum Livre d or m6
top
top1
Menu Général
En ligne
Recherche rapide
Newsletter
Liens Web
Publicité

Index des articles > Technologies > L'autoclave : Stérilisateur par chaleur humide


L'autoclave : Stérilisateur par chaleur humide

Article posté par ->Herve.
Paru le dimanche 15 juin 2008 à 15:33
Vu 33640 fois.
Note : etoiles5 (7 votes)

L'autoclave : Stérilisateur par chaleur humide

Les différentes techniques de stérilisation
La legislation de la stérilisation
Qualité et maintenance de l'autoclave, ...



L’Autoclave

Stérilisateur par chaleur humide


de Midenet Florian et CHARAUX Julien

Licence MCIM Annecy-le-Vieux



autoclave1.jpg

autoclave2.jpg


SOMMAIRE


1. INTRODUCTION A LA STERILISATION
1.1. Les différentes techniques
1.2. Les différentes étapes d’une stérilisation par autoclavage

2. LA LEGISLATION DANS LE DOMAINE DE LA STERILISATION
2.1. La réglementation des appareils à vapeur de pression
2.1.1. Les générateurs
2.1.2. Les soupapes
2.1.3. Les joints de porte
2.1.4. Les registres d’entretiens
2.2. La réglementation de la stérilisation
2.3. La réglementation de la désinfection
2.4. La réglementation du traitement de l’eau dans les établissements de santé

3. L’AUTOCLAVE, STERILISATEUR PAR CHALEUR HUMIDE
3.1. Principe général de fonctionnement
3.2. Différentes technologies mise en œuvre
3.2.1. L’eau
3.2.2. La double cuve et isolation
3.2.3. Joint de porte gonflable
3.2.4. Les indicateurs de contrôle permanent
3.2.5. Les indicateurs de contrôle périodique
3.2.6. Autres dispositifs indispensables au bon fonctionnement
3.3. Problèmes de la charge
3.4. Evolution des technologies

4. QUALITE ET MAINTENANCE DE L’AUTOCLAVE
4.1. Les indicateurs de contrôle
4.2. Le test annuel
4.3. Les types de maintenance
4.4. Les formation requises et précautions à prendre
4.5. Maintenance et qualité : MATACHANA S1000 de l’hôpital de Sallanches

CONCLUSION



INTRODUCTION

La stérilisation des dispositifs médicaux constitue un élément clé de la qualité et de la sécurité des actes médicaux ; c’est la raison pour laquelle nous avons décidé de développer ce sujet qui nous paraissait peu connu.


Par ailleurs la stérilisation prend une place beaucoup plus importante de nos jours qu’il y a quelques années et suscite de nombreuses discussions et rencontres entre professionnels de la santé et de l’hygiène dans divers salons.


Dans un premier temps, nous définirons la stérilisation et ses différentes méthodes afin de situer le contexte.
En second lieu, nous nous attarderons sur la lourde législation qui enveloppe ce domaine particulier.
Ensuite, nous aborderons l’autoclave d’un point de vue technique afin de clarifier son principe de fonctionnement et de mise en œuvre mais aussi les différents problèmes pouvant être rencontrés.
Puis nous nous intéresserons aux procédures de contrôle de qualité ainsi que de maintenances diverses.
Enfin, nous ferons un bilan récapitulatif.


1. INTRODUCTION À LA STÉRILISATION

autoclave3.jpg


La désinfection est une opération consistant à retirer les matières organiques extérieures et vise à prévenir des infections, tandis que la stérilisation a pour but de détruire tous les micro-organismes d’un ou plusieurs dispositifs médicaux afin de pouvoir s’en resservir ensuite sans contaminer les patients.

• Quelques définitions
Selon l’AFNOR, la stérilisation est la « mise en œuvre d'un ensemble de méthodes et de moyens visant à éliminer tous les micro-organismes vivants, de quelque nature que ce soit, portés par un objet parfaitement nettoyé ».
L’état stérile d'un produit se traduit par la probabilité d'au plus 1 sur 1 million de trouver un germe viable ou revivifiable sur un produit.


1.1. Les différentes techniques de stérilisation

- A chaleur sèche avec un poupinel.
- Par traitement chimique (souvent l'oxyde d'éthylène).
- Par traitement par ionisation (par exposition à un rayonnement gamma, ou à un faisceau d'électrons accélérés).
- A chaleur humide avec un autoclave.

Le procédé le plus courant est l’autoclave. En effet, les autres présentent des risques non négligeables dans le domaine de la santé :

• La stérilisation par chaleur sèche, proscrite selon l’arrêté des « Bonnes Pratiques de Pharmacie Hospitalière », s’avère inefficace vis-à-vis des Agents Transmissibles Non Conventionnels et est susceptible de fixer fortement l’infectiosité résiduelle des prions. Elle reste néanmoins utilisée dans l’industrie.
• Le traitement chimique à l’oxyde d’éthylène est utilisé pour des dispositifs médicaux thermosensibles car celui-ci ne dégage aucune chaleur. En raison de la toxicité de ce gaz, il n’est réservé qu’à certaines applications et, lui aussi, est inefficace envers les prions.
• La stérilisation par radiations ionisantes peut-être réalisée à température ambiante; mais les installations sont complexes et coûteuses. De plus, ce procédé n’est compatible qu’avec certains matériaux. Compte tenu de ces limites, ce type de stérilisation est utilisé uniquement pour le traitement de certains dispositifs médicaux à usage unique.
• La stérilisation par la chaleur humide utilise la vapeur d’eau saturée sous pression comme agent stérilisant; la chaleur associée à l’humidité provoque la destruction des germes. C’est le mode de stérilisation le plus utilisé en milieu hospitalier.

Dans la chaîne de traitement, une désactivation des ATNC est possible.

Pour cela, une circulaire recommande trois procédés pour une efficacité importante :
1. Immersion dans l'hypochlorite de sodium, à 2% de chlore actif, pendant une heure.
2. Immersion dans la soude molaire pendant une heure.
3. Autoclavage à 134°C pendant 18 minutes en autoclave à charge poreuse.

Les deux premiers procédés permettent de désactiver chimiquement les ATNC.

Dans le cas d’un DM critique, cette phase d’inactivation est complétée par un procédé visé à détruire les agents infectieux conventionnels avec :

1. soit un autoclavage conventionnel
2. soit une désinfection sporicide utilisant un produit désinfectant sans aldéhyde.

Page 1- Page 2- Page 3- Page 4- Page 5- Page 6- Page 7


Mots clés : Autoclave, sterilisation, desinfection


Commentaire n°6/6 :: excellent travail
Remonter Posté le 15/12/2008 par nour19

 
salut Herve, je te félecite sur ce très bon travail smiley sg3agapplauseg3ag.gif ; mais j'ai une petite remarque la dernière technologie fait tord à la stérilisation par oxyde d'ethylene (désinfection), la seule sterilisation existente mnt celle à vapeur humide.
 
avatar


Commentaire n°5/6 :: Merci
Remonter Posté le 13/10/2008 par Khathysam

 
excellent travail, merci
 
avatar

salut tt le monde


Commentaire n°4/6
Remonter Posté le 06/08/2008 par pushsuringes

 
Juste pour info, j'étais son binome sur le projet de l'autoclave également, mais il me semble qu'il l'avais deja envoyé il y a 1 an ?
 
avatar

Service Après Vente du Biomédical, Bonjour.

Dis donc, tu viens plus aux soirées là? On s'est fait une soirée maintenance curative.
Le pousse seringue ne fonctionnait plus, alors on a réparé le gros piston et maintenant le medicament se perfuse beaucoup plus rapidement.


Commentaire n°3/6
Remonter Posté le 20/06/2008 par ->arn0

 
Un grand merci à Florian pour nous avoir transmis son travail.

Exemple à suivre !
 
avatar

Arnaud Viollet - HCUGE

Consultez les différentes rubriques du site Biomed Café :
Les offres d'emplois
L'annuaire des sociétés
...


Commentaire n°2/6
Remonter Posté le 16/06/2008 par ->Herve

 
Le fichier est maintenant ajouté en version pdf dans la rubrique Téléchargements

Lien ICI
 
avatar

Hervé Szymczak - Centre Oscar Lambret - Lille

spacer
Accueilbot_dot.jpg Archivesbot_dot.jpg Contactbot_dot.jpg Forumbot_dot.jpg Liens
Copyright © 2007, Companyname. All Rights Reserved
Crédits | Responsabilités | Règles du site | Confidentialité | Copyrights
Sites Partenaires
Afiteb EBME Humatem